- Charter of Transdisciplinarity

          ɡ

 

Special Issues

   - The Book Shop

The Golden Register -

 

Useful Sites

F.A.Q.

Index

 

 Maaberuna

french arabic

Le  Titanic  ... et nous

  Le Titanic

Jacques Attali

 

Trois films ont marqu leur poque plus quaucun autre, par leur succs commercial comme par leur impact sur limaginaire, mme sils ne sont pas, et de loin, les meilleurs films de lhistoire du cinma. De fait, Autant en emporte le vent, Ben Hur et Titanic racontent tous les trois la mme histoire : celle dun amour impossible dans une socit en dcadence pendant la naissance dune autre. La fin du Sud, de lEmpire romain, du Titanic.

 Demain est un autre jour , dit Rett Butler. Ben Hur reprend comme en cho :  Il vous sauvera. Et le hros de Titanic ajoute : Il faudra vivre aprs ma mort. 

Le succs de ces trois films nous en dit beaucoup sur le climat des poques de leur production, toutes les trois incertaines : le premier juste avant lentre des États-Unis dans la Seconde guerre mondiale, le deuxime au dbut de la dcolonisation et le troisime, aujourdhui, un moment o chacun sent planer une menace sur un monde trop sr de lui. Car le Titanic, cest nous, notre socit triomphante, orgueilleuse, aveugle, hypocrite, impitoyable aux pauvres, o tout est prvu, sauf les moyens de prvoir. Tel est mon sens le secret de limmense succs de ce film : chacun y devine que liceberg est l, qui nous attend, tapi quelque part dans la brume de lavenir, que nous fonons droit dessus et que nous allons nous y fracasser en musique.

Des icebergs, il nen manque pas. Liceberg financier qui commence avec lIndonsie, continue avec le Japon, la Chine et la Russie, et qui se prolongera avec lEurope si leuro devenu refuge monte trs au-del de sa valeur.

Liceberg nuclaire, avec la prolifration quannonce le sang froid avec lequel lInde et le Pakistan ont nglig les menaces de sanctions amricaines. Et le caractre drisoire de celles-ci. Comment interdire maintenant qui que ce soit den faire autant quand on a dmontr quon ne peut tre fort quavec les faibles ? Dici vingt ans, plus de trente pays auront larme nuclaire ou seront en situation de lavoir dans les mois qui suivront leur dcision de lacqurir. Cela, chacun des responsables le sait mais refuse de le reconnatre pour ne pas admettre son impuissance.

Liceberg cologique, avec lchec de toutes les tentatives de rduire ou mme de stabiliser la production de carbone et laugmentation de la temprature de latmosphre qui en rsulte.

Liceberg social, avec la certitude, si on ne change pas de route, davoir dans cinquante ans plus de trois milliards dhommes et de femmes sans rels moyens de survivre, clotrs dans les soutes du monde.

Resterons-nous sourds et aveugles ? Continuerons-nous de faire la fte, de faire semblant de croire que des histoires damour entre jeunes filles riches et jeunes gens pauvres suffiront oublier les dangers ?

Le Titanic aurait pu tre sauv, si son quipage navait pas t si orgueilleux. Sil avait su veiller, prvoir, sil stait souvenu que le but poursuivi est plus important que la vitesse avec laquelle on sen rapproche, se souvenir que la main doit privilgier le but atteindre sur les moyens pour latteindre, que la ligne droite est lennemie du navigateur. Et surtout, si, avant son dpart, on lavait dot de moyens de veille.

Aujourdhui, face au mme enjeu, on ne fera sans doute rien, comme dhabitude. Jusqu ce que, faute de temps et pris par la panique, il ne reste plus dautre solution, comme dans la marine, de destituer le capitaine, cest--dire le march. Osera-t-on ?

*** *** ***

Le Monde, vendredi 3 juillet 1998

 

Front Page

 

Editorial

Spiritual Traditions

 

Mythology

 

Perennial Ethics

 

Spotlights

 

Epistemology

 

Alternative Medicine

 

Deep Ecology

Depth Psychology

Nonviolence & Resistance

 

Literature

 

Books & Readings

 

Art

 

On the Lookout

The Sycamore Center

 

: 3312257 - 11 - 963

: . .: 5866 - /

maaber@scs-net.org  :

  :        ӡ ߡ ɡ